Periostite tibiale

 

Souffrance periosté à la face interne du tibia (à l’union 1/3 médian et 1/3 inferieur), par micro fractures de la corticale avec une hyper sollicitation du muscle jambier postérieur. Ce qui va créer une désinsertion du périoste par l’intermédiaire de la membrane interosseuse.

 

Caractéristiques cliniques :

  • Palpation douloureuse de la zone

  • Valgus du pied dynamique et statique, avec sollicitation excessive du jambier postérieur.

  • Course sur sol dur

 

Caractéristiques Baropodometriques :

  • Analyser la trajectoire du centre de pressions (pronation du medio-arrière pied)

  • lmfi

Le périoste est un tissu conjonctif qui recouvre la surface des os, il est riche en nerf et vaisseaux et se confond avec les terminaisons des tendons sur l'os.

Les mécanismes responsables de l'inflammation du périoste sont :

  1. Les vibrations causées par des courses sur terrain dur et/ou des chaussures inadaptées.

  2. Des tractions excessives sur les zones d'insertion des muscles sur le périoste avec souvent comme origine des rétractions musculaires ou des mauvais appuis.

  3. Des traumatismes répétés directement sur le périoste à la face antérieur du tibia ( chaussures de ski, patin, choc répété au football par exemple).

Signes cliniques.

Ce sont les douleurs, à type de brûlures, lors de la pratique sportive qui motivent la consultation. Elles sont situées à la face antéro-interne du tibia, souvent des 2 cotés (50 % des cas). La palpation est douloureuse. Lorsqu'elles traînent, les douleurs peuvent être présentes à la marche. e périostite tibiale correspond à un syndrome de surmenage micro-traumatique siégeant le plus souvent au niveau de la crête tibiale, à la face antéro-médiale ou au bord médial du tibia. Il s’agit donc d’une pathologie sportive, dont certains sports sont plus concernés que d’autres (course de fond, jogging, marathon)

a périostite tibiale ou "shin splint" est l’inflammation chronique du périoste tibial qui semble résulter des tractions excessives exercées par les insertions osseuses des muscles tibial postérieur, long fléchisseur commun des orteils, soléaire et même tibial antérieur. Pour rappel, les muscles tibial postérieur et antérieur contrôle la pronation du pied. Le muscle tibial postérieur part de la surface postérieure du tibia et s’insère sur la face inférieure du pied [os naviculaire, trois cunéiformes, 2e, 3e et 4e métatarsiens]. Le muscle tibial antérieur part de la surface antérieure du tibia et s’insère sur la face supérieure, interne du pied [1er cunéiforme et 1er métatarsien]. Ils ont ainsi un rôle dans la supination. La périostite tibiale semble donc étroitement liée à une pronation excessive du pied qui dans la pratique sportive entraîne une tension excessive des muscles précités sur le périoste. Il en résulte un syndrome inflammatoire douloureux du tiers moyen interne du tibia résultant d’une surcharge mécanique.

TALONNETTE (pour réduire la course du triceps sural) BRC+ SAC du 1e rayon 3mm +COIN SUPINATEUR POST+ SOUTIEN DE VOUTE INTERNE pour eviter l’excès de traction excentrique du tibial post

34 rue de la pompe

75016 paris

Tel: 01 45 04 13 05

secrétariat ouvert de 8h à 20h du lundi au vendredi et de 8h à 12h le samedi

Métro: rue de la pompe

Bus: 52

43 rue de verdun

94220 Charenton le pont

Tel: 01 49 77 00 69

secrétariat ouvert de 8h à 20h en semaine et de 8h à 12h le samedi

Métro: Liberté

10 Cromwell Place

London SW7 2JN  

call from France Tel: +44 20 7589 9321

call from U.K. Tel : 020 7589 9321

Le cabinet se situe en basement
Accueil téléphonique de 8h30 à 19h00
e-mail : contact@lamaisonmedicale.co.uk

Heures d’ouverture du cabinet médical
Du lundi au vendredi : 8h30 - 20h30
Le samedi : 8h30 - 13h00

Métro : South Kensington